Bienvenue à l'espace des abonnés Tech Porc

Accès aux pdf des articles et à la recherche documentaire réservé aux abonnés à la revue : identifiez vous avec les codes qui vous ont été fournis avec votre abonnement

  Vous êtes abonnés à Tech Porc, identifiez-vous avec votre code fourni lors de votre abonnement
 
Votre numéro de client :
Votre code postal :
  mot de passe oublié ?
 



Articles récents :

Enfouissement du lisier, qu'attendez-vous ?
  • L’enfouissement des lisiers limite les odeurs, ce qui permet de réduire les distances d’épandage par rapport au tiers. Aussi, grâce à cette technique les émissions d’ammoniac sont diminuées par rapport à un épandage en surface. Mais selon le type de lisier épandu, le taux d’abattement de l’ammoniac n’est pas le même…
  • Facteurs de risque de morsures de queue. Les courants électriques parasites
  • Fiche n° 13

    En élevage, deux situations peuvent être à l’origine de courants parasites (ou vagabonds) qui se traduisent par une agitation accrue des animaux pouvant aller jusqu'à des comportements comme la morsure de la queue :
    • Un défaut de mise à la terre, c’est-à-dire un raccordement défectueux ou inexistant de tous les équipements électriques et/ou métalliques à la terre de l’exploitation.
    • Une montée en charge d’électricité statique suite à des vibrations ou des frottements sur des éléments métalliques non électriques.
  • Nénufar : ça flotte... Et ça marche !
  • La couverture de fosse « Nénufar » capable de capter les gaz naturellement émis au stockage du lisier est testée à Guernévez depuis juin 2016. Le méthane récupéré permet de produire de l’eau chaude. En fonctionnement optimisé, les besoins de chaleur d’un élevage naisseur-engraisseur peuvent être couverts de 70 à 90 % à partir du lisier produit.
  • Raclage en V, trois années d’expérience en élevages
  • Le retour d’expérience de sept éleveurs équipés de raclage en V depuis plus de deux ans a été recueilli fin 2016. Si l’amélioration des performances techniques est difficile à chiffrer et à mettre en avant, l’amélioration des conditions de travail et du confort des animaux fait l’unanimité de ce procédé de traitement du lisier.
  • Ils ont choisi le raclage en V
  • Sept éleveurs témoignent après la mise en service depuis trois à cinq ans dans leur élevage de bâtiments avec raclage en V. Ils reviennent sur la surveillance quotidienne, la gestion des pannes, les conditions d’ambiance... Satisfaction, regrets, optimisation... Ils nous livrent leurs impressions.